Call of Duty: Ghosts

Call of Duty: Ghosts

Le spectre de la guerre

Dans un contexte de crise économique mondiale, plusieurs états sud-américains producteurs de pétrole s’allient pour former la Fédération, une nouvelle superpuissance qui profitera de sa position hégémonique pour se retourner contre les États-Unis. Call of Duty: Ghosts tente maladroitement de faire vibrer la corde sensible en racontant l’histoire de deux frères et de leur berger allemand engagés presque malgré eux dans la reconquête de leur terre natale. Lire la description complète

Les plus

  • Multijoueur inchangé
  • Mode Extinction Excellent

Les moins

  • Toujours trop dirigiste
  • Peu de nouveautés

Bon
7

Dans un contexte de crise économique mondiale, plusieurs états sud-américains producteurs de pétrole s’allient pour former la Fédération, une nouvelle superpuissance qui profitera de sa position hégémonique pour se retourner contre les États-Unis. Call of Duty: Ghosts tente maladroitement de faire vibrer la corde sensible en racontant l’histoire de deux frères et de leur berger allemand engagés presque malgré eux dans la reconquête de leur terre natale.

Une campagne solo sans grand intérêt

Comme ses illustres prédécesseurs, la campagne solo de Call of Duty: Ghosts reprend les recettes du cinéma à grand spectacle et nous en met plein la vue dès les premières minutes de jeu. Ça explose dans tous les sens, les balles fusent, le sang gicle, une véritable attraction à sensations fortes… montée sur rails. Pas le temps d’improviser! La campagne solo ne laisse que très peu de place aux interactions, un comble pour un jeu vidéo.

Si ce n'est pas cassé...

Que les accros de la gâchette se rassurent, Call of Duty: Ghosts ne touche presque pas - ou très peu – à leur sacrosaint mode multijoueur.

Parmi les nouveautés, 14 nouvelles cartes, la glissade au sol, un nouveau système de personnalisation offrant près de 20.000 possibilités différentes, des avatars féminins, 7 nouveaux modes de jeu et 20 nouveaux Killstreaks (des bonus qui récompensent un certain nombre d’ennemis tués à la suite) dont les chiens de guerre.

Comme d’accoutumée dans la série, Call of Duty: Ghosts ne laisse pas réellement de place à la tactique, et ce sont plutôt les réflexes, la mémorisation et l'adresse des joueurs qui seront récompensés.

Ficelles apparentes

J’ai pu tester Call of Duty: Ghosts sur Playstation 3 et je dois avouer ne pas avoir été spécialement impressionné par les graphismes du jeu. Entre textures basse résolution et animations faciales figées, Call of Duty: Ghosts n’est pas à son avantage sur les consoles de génération actuelle. Heureusement, les effets de particules, la déformation des cartes et les animations de Riley viennent rehausser un ensemble pas très flamboyant.

Verdict: Pâleur spectrale

Infinity Ward livre avec Call of Duty: Ghosts un agrégat d’expériences hétéroclites à la qualité inégale. Le mode multijoueur, l’atout majeur de la saga, se voit rehaussé de subtiles améliorations qui viennent perfectionner une mécanique de jeu qui a déjà fait ses preuves sans prendre suffisamment de risques pour marquer durablement les esprits.

Call of Duty: Ghosts

Télécharger

Call of Duty: Ghosts